Troubles de la mémoire Que faut-il surveiller ?

Faut-il surveiller les trous de mémoire bénins pour dépister une éventuelle évolution vers la maladie d’Alzheimer ?

Les trous de mémoire bénins restent bénins. Les troubles malins évoluent vers une maladie de mémoire. Toute la question est de savoir s’il ne s’agit pas déjà d’une maladie d’Alzheimer au stade débutant (qui commence, le plus souvent par des trous de mémoire).

Si vous vous plaignez de votre mémoire et afin de dépister précocement une maladie de la mémoire, il est conseillé de consulter un spécialiste (neurologue, psychiatre ou gériatre) au moins une fois par an. Ce médecin juge de l’opportunité de refaire des tests de mémoire. Si les symptômes s’aggravent ou se modifient, il ne faut pas hésiter à retourner en consultation avant la fin de la première année.

Le suivi régulier des personnes se plaignant de leur mémoire est actuellement la seule façon de diagnostiquer précocement celles susceptibles de développer une maladie de la mémoire.

Pendant une longue période, au moins dix ans, les personnes qui vont développer une maladie de mémoire sont moins performantes aux tests de mémoire que les sujets ayant des trous de mémoire bénins. Ce qui signifie qu’il existe, chez les personnes qui subiront une maladie de mémoire, des anomalies de mémoire qui peuvent être repérées très tôt par les spécialistes. Ces anomalies constituent la première phase de la maladie. Elles n’empêchent pas de mener une vie normale.

Cliquez ici pour voir la vidéo où le Docteur Défontaines décrit les signes qui doivent pousser à consulter.

Extrait de Trous de mémoire et maladies de la mémoire. Guide à l’usage des familles et du grand public, Dr Bénédicte Défontaines, Editions médicales Bash, 2004