Le Réseau Aloïs Pour qui et pour quoi ?

Réseau Aloïs : Diagnostiquer tôt pour vivre mieux from ALOIS on Vimeo.

ALOIS est un réseau de diagnostic et de prise en charge du handicap neuro-cognitif.

Il constitue une innovation sociale. Sa directrice et fondatrice le Dr Bénédicte DEFONTAINES a été sélectionnée comme fellow 2013 par ASHOKA , premier réseau mondial d’aide aux entrepreneurs sociaux innovants.

Depuis 2004, le but d’ALOIS est de proposer aux patients présentant des troubles cognitifs une alternative à l’hôpital par le biais d’une consultation mémoire de ville, accessible à tous ceux qui le souhaitent, sans discrimination financière. Il répond à une véritable demande et permet un diagnostic plus rapide (< 3 mois) et plus précoce que dans les consultations mémoire hospitalières habituelles (études publiées).

Sa base de données contient 6000 patients ce qui en fait une des consultations les plus actives d’Ile-de-France (chiffres Banque Nationale Alzheimer) alors qu’il ne couvre encore que deux départements (75 et 92) ; il a par ailleurs multiplié par 3 l’inclusion de patients dans certains protocoles de recherche hospitaliers grâce à son recrutement dans la ville.

Plus de 3000 aidants sont également identifiés en vue de programmes d’aides et de soutien.

Ce modèle en ambulatoire génère pour l’Etat des économies estimées à plus de 50% : externalisation de services hospitaliers + anticipation des complications médico-sociales des patients et des aidants.

Dans un contexte à la fois de crise économique et d’urgence sociale avec 10 millions de personnes concernées par la maladie d’Alzheimer (x 3 dans 20 ans), ce type de modèle doit être soutenu et développé. C’est la raison pour laquelle Aloïs cherche en permanence des soutiens pour mener à bien son action.

Plus précisément, Aloïs a quatre principales missions :

1 - l’information et l’orientation des patients et des aidants  présentant une plainte cognitive ou cherchant un suivi post-diagnostic.

2 - la consultation mémoire de ville :
• accès direct pour les médecins spécialistes au bilan neuropsychologique (gratuit) dans un des 12 lieux proposés
• accès direct à l’HdJ (PL, scintigraphie, IRM, etc) pour les spécialistes libéraux

3 - l’alimentation de la Banque Nationale Alzheimer  (mesure 34 du Plan Alzheimer et application de la circulaire du 20 octobre 2011 sur la labellisation des consultations mémoire)

4 -  la participation à la recherche médicale :
• information des libéraux
• possibilité d’inclusions des patients de ville dans les protocoles de recherche
• accueil d’étudiants menant des travaux en orthophonie, en psychologie, en neuropsychologie, en philosophie.